Mercredi il est annoncé condamné et mourant ; jeudi il dîne avec Obama. On peut lui foutre la paix ? Cela dit, il fait partie des mes héros, c'est lui qui a inventé le concept d'ordinateur personnel (PC en anglais) et il a apporté à l'histoire de l'informatique ses plus belles pages. Il a créé une vision, une philosophie et une marque. Apple continue et continuera…

jobs

Facebook c'est pour les petits ; Twitter c'est pour les grands et c'est l'inséminateur. J'ai sorti ça jeudi devant le jury d'une compétition. Cette semaine, j'avais mes ados à la maison et j'ai dû les laisser en roue libre quelques demi-journées, le calendrier des compètes de l'agence ne collant pas vraiment aux vacances… Parmi les consultations, une donc ciblée vers les ados. L'observation in-situ des miens m'a permis de valider les résultats du dernier baromètre Calysto/La voix de l'enfant et d'une étude effectué sur 2000 collégiens en Charente-Maritime. 75% ont un compte Facebook, 95 % ont un portable et un accès Internet à domicile… et la moitié des collégiens passe plus de 3 heures par jour sur Internet. Grosso-modo, ils sont tout le temps fourrés sur Facebook, cherchent des trucs sur Google ou regardent des vidéos. Conclusion : si une marque veut toucher les ados, Facebook est un point de passage obligatoire. Maintenant, au-delà de l'idée créative, comment débarquer et amorcer la pompe ? Où lancer le virus…

Grosse cure de cinéma avec les ados. Beaucoup de héros sombres, supers ou faux. Néo, Batman, Vendetta, Kick-Ass… Et puis je leur ai fait découvrir le somptueux Watchmen, film passé quasiment inaperçu à sa sortie, inspiré du roman bande dessinée de Alan Moore. Milieu des années 80. L'humanité est au bord de l'apocalypse nucléaire, Nixon est élu pour la troisième fois, les USA ont gagné la guerre du Vietnam et les supers héros sont bannis, priés de prendre leur retraite. L'un d'entre eux, Le Comédien, se fait assassiner. Ses anciens compagnons mènent l'enquête. Film à tiroirs, réalisation au cordeau, bande son fantastique, violence stylisée et extrême, direction artistique et construction narrative éblouissantes. Sixième fois que je devais voir ce film. Définitivement film culte.

Avec quelques blogueurs dit influants, on se croise de temps en temps. Vinvin, je n'ai pas encore eu l'occasion de le croiser, mais j'apprécie sa démarche, la cohérence de sa ligne : humour et humanité. Cette semaine, il se livre à un exercice marrant : composer «en live» une chanson avec Jennifer. Le résultat est assez amusant. Comme il écrit «J'aime bien l'idée qu'on peut faire des choses pour rien, par curiosité, et sortir du cadre». Oui, faire des choses pour rien. Comme ce blog ;-)

•••

Bon dimanche !