André Manoukian danse sur TF1. Dans le programme Danse Academy, pardon Danse Stars. Je confondais avec Star Academy. L'autre jour, j'ai proposé à un ami producteur un concept de télé-réalité pouvant être parrainé par un de mes clients. Il m'a conseillé d'oublier car il m'a fait comprendre que les chaines n'aiment pas trop rendre des risques. Décliner à tour de bras des mêmes recettes, telle semble être la règle des patrons de programmes. TF1 confirme.

Image_3

André danse donc sur TF1. Dois-je conclure qu'il ne philosophera plus sur M6 devant d'éventuels apprentis chanteurs…? Dommage.

Le principe du buzz c'est de faire le tour de l'Internet en quelques jours. Et je que je re-poste sur mon mur Facebook, et que je re-tweet, et que je re-link sur mon blog, et que j'envoie par email, etc. Un jour, il faudra se pencher sur les trucs qui n'en finissent pas de circuler, comme un serpent de mer. Pendant des années. Voici un serpent dont j'ai aperçu la première fois la tête il y a au moins 4/5 ans et qui a ressurgi la semaine dernière sur mes time-lines Facebook et Twitter.

179020_490353245377_110534460377_6532494_3063369_n

Mystère…

Un publicitaire présentant Internet et les réseaux sociaux comme l'alpha et l'oméga de la communication commet une faute grave. Et balayer d'un revers de main l'écosystème 2.0 relève de la faute lourde.

Image_4

Ça, c'est du dépliant ! 13 millions d'exemplaires balancés dans les chaumières de France et de Navarre. Il y a quelques semaines j'avais souligné le foutage de gueule de Leclerc avec sa campagne Zéroprospectus et ses arguments écolos intégralement démontés par cette campagne monprospectus. Selon Paul les prospectus produisent du CO2, alors que Jacques dit exactement le contraire. Paul explique surtout que de toutes les façons tout va se passer sur Internet, alors que Jacques brandit une étude soulignant que les consommateurs préfèrent toujours se renseigner sur des prospectus. Qui croire ? Derrière ce débat pseudo écologique se profile encore le débat pro-web et anti-web. Un débat que je veux bien vaguement entendre sous les prismes de la liberté, de l'éducation, de la société ou de la politique… Mais surtout pas en communication. Car une fois de plus l'Internet n'est qu'un média au même titre que les anciens, même si il a des spécificités d'ouverture et de partage inouïes. Les seules questions que doit se poser un publicitaire restent toujours les mêmes : à qui je parle, que vais-je dire, où, quand, comment… et combien ? C'est tout.

Volkswagen a fait le coup à la fois sur Internet et en TV. La semaine dernière j'ai posté le spot de la finale du Super Bowl. Cette semaine la marque a diffusé une autre version, montage des plans «coupés». Quand il n'y en a plus, il n'y en a encore…

CO2, ou pas CO2, c'est une fois de plus l'idée et rien que l'idée qui fait la différence. Même si cette idée doit obéir au principe «le média est le message». Justement en parlant d'idées, il y a trois mois, Nicolas Bordas et moi avons lancé une page sur Facebook Pour la réédition de C'est quoi l'idée ? De Philippe Michel. L'éditeur a entendu nos «revendications». Ce livre est en à nouveau en vente. À lire d'urgence ! Internet ou pas Internet…

Image_5

•••
Bon dimanche !