À la suite d'un commentaire sur le blog la nana urbaine, je me suis replongé dans les archives publicitaires couchées sur vinyle dans les années 80 par Richard Gotainer. Avant de cartonner avec "Le Mambo Du Décalco", il a eu un carrière de créatif. Chez CLM entre autres aux cotés de Philippe Michel, cité à plusieurs reprises par Nicolas Bordas dans son bouquin "L'idée qui tue". Phlippe Michel est notre "père" à nous, quadra/quinqua et patron de pub d'aujourd'hui.

Comme le rappelle Bordas, une idée qui tue est une idée qui traverse le temps. Les pubs de Richard Gotainer en sont un exemple parfait. Toute personne qui a connu, enfant, ado ou adulte, la fin des années 70 et le début des années 80, a dans les méninges gravés à vie les refrains de "Vittel, buvez, éliminez", "Banga" ou "Belle des Champs". Sans parler de "Infinitif "qui sera son tube "Primitif".

Mais au-delà des ritournelles qui vous rentraient dans le cerveau dès la première écoute (c'est Claude Engel qui en était le compositeur pour la grande majorité), ces petites pièces d'à peine 30 secondes étaient des chefs-d'œuvre d'écriture. Je vous invite à les écouter et à les décortiquer. C'était un peu des tweets de l'époque. 30 secondes pour émerger et surtout rester. Une fois de plus c'est l'idée et ses mots qui font toute la différence…

gotainer_poil_a_la_pub
Pour écouter on clique sur l'image…
- + -