Un SMS du service marketing de ce blog m'alerte que le segment lectrices captées dans la Blogosfille©® est en chute libre d'audience. De nos 0,000001 % de PDM nous avons perdu 74,85 % de pénétration sur cette cible (je vous laisse faire le ratio en GRP). Le service marketing me conseille de reprendre la stratégie déjà adoptée, à savoir le principe des rediffusions, avec cette fois si un ciblage sur des corporations (esthéticiennes par exemple.)

Contrairement à une certaine dont je tairai le nom (je ne suis pas là pour balancer), je ne traînerai pas dans la boue cette noble profession d'étaleuse de cire chaude sur mollet (ou ailleurs, j'entends sournoisement…). Le Paravent Suédois ne se chauffe pas de ce bois là. Çi…? De ce bois-çi. Ça se chauffe un paravent ?

Envoyez le bousin…

- + -

imposture rentre dans sa cité royale. Un week-end prolongé de 3 jours ne va pas me faire de mal. La semaine qui suit va être carnaval au boulot !! La moitié de l’agence est en vacances, mais pas la moitié du boulot, et encore moins la moitié de certains clients usants…

Oui, le principe, d’un blog, c’est un journal. Donc, là c’est la partie journal de cette note, où je raconte ce que j’ai fait. Imposture a par exemple juste mangé un sandwich (saumon quand même…) à 15 h. Trop de travail… Vous vous en foutez ? vous avez raison !!

imposture rentre dans sa cité royale et amène sa grande fille manger des crêpes. Pour deux raisons. Un, le sandwich au saumon est loin. Deux, demain, elle part en vacances avec sa mère, et donc trop contente de faire un «restau» avec son père, hè, hè…

Image_1

Ma fille observe l’élégante décoration de la crêperie. Fines aquarelles marines imprimées à Taiwan, subtils bas-reliefs en bois peints évoquant des ports bretons et sculptés sur presse hydraulique en Chine avec horloges incorporées. Une horloge indique 21h.

Ma fille : «C’est l’heure de Koh-Lanta ?»

La crêpière : «Ah, j’aime bien, je l’enregistre…»

C’est curieux ce besoin qu’ont les crêpières bretonnes de faire des phrases ? Je fais de l’esprit (fin, subtil, beurre demi-sel…) sur ce brillant programme télévisuel et lui fait part du fait que je suis toujours atterré de penser que des gens participent à ce truc-là. Et là, la crêpière me donne sa position de crêpière : «De toute manière, je ne pourrais pas participer à ce jeu, rien qu’à l’idée de ne pas avoir de café le matin…».

Ah, je vous le dis, la crêpière, c’est d’une logique imparable…

imposture déambule dans les rues calmes de sa cité royale. Ma fille passe la nuit chez sa tante avec ma nièce. J’aurais pu aussi dire chez ma sœur avec ma nièce, ou alors chez ma sœur avec sa fille. C’est riche l’écriture, hein ? Quoique la dernière formulation peut prêter à une légère confusion : «chez ma sœur avec sa fille». C’est le «sa fille», qui me gêne. On se doute bien que c’est la fille de ma sœur. Mais dans l’absolu on peut aussi supposer que c’est la fille de ma fille. Si je dis : ma fille passe la nuit chez ma sœur avec sa fille. Ça peut le faire aussi…non ?

imposture reconnaît que ce paragraphe est peut-être en trop. Mais, bon, vous venez de lire, hein, c’est fait, c’est fait… On enchaîne…

Première diffusion sur 20six le 13 août 2005
(Extrait note "Crêpe-pois-chiche)

- + -